Automne, Les feuilles de l’être

Les liens passés, leurs poids sur les nouvelles générations.

Cette installation illustre à sa façon autant la mémoire que la nécessité de l’oubli, pour que le poids des générations passées ne pèse pas sur le développement futur en le déformant.
Mais elle est aussi une lutte contre la mort par la mémoire et paradoxalement une interruption du cycle naturel de la vie. Cette installation est un hommage à l’automne, et aux choses qui nous ont fait vivre et dont la fin est inexorable. Un brin de mélancolie.

A l’automne, les feuilles mortes en tombant ne meurent pas vraiment, mais entrent dans une autre phase du cycle de renouvellement, elles se métamorphosent en terre et nourrissent tout un écosystème jusqu’à nourrir l’arbre qui les à fait naître. Tu es feuilles et tu redeviendras feuille.
Mais si plus aucune feuille ne tombe, si nous n’oublions plus, si nous ne mourrons plus alors c’est l’équilibre et le cycle qui est rompu, et c’est le début de la disparition. L’arbre commence a crouler sous le poids de ses souvenirs, et plus rien ne vient nourrir ses racines.

Cette pièce est une sorte de paradoxe de l’immortalité. Un hymne à la mort, à l’oubli à l’heure où nous sauvegardons toute notre vie sur le réseau. Nous ne voulons et nous ne savons plus mourir.

Description : Branche et feuilles de Hêtre, fil rouge en coton, tabouret en pin
Dimensions : 1.5m/1.5m
Exemplaires : unique

 

Tetraedre-resistance

Description : acier, bois, acrylique, caoutchouc
Dimensions : installation dimensions variables
Travail réaliser pour l’exposition Jeune Création 2012 au 104.

Continue reading “Tetraedre-resistance” »

Understand what we know

tout est pièce d’un puzzle ou l’ultime question est « Pourquoi? » afin de faire sens.

Entremêlement de donnés sources.
Bases de données => Internet => Loi de Metcalfe => Triangle de Pascale => Triangle de Leibnitz, => Monade => le point => le plan et le volume => la géométrie => le théorème de Pythagore …

Description : dessin mine de plomb
Dimensions : 50/65cm
Exemplaires : série de dessins

Yggdrasil

Comprendre ce qu’est un lien, un fil, une corde, passe par l’étude de sa structure physique.

Cette structure est de type arborescent où des torons sont composé de torons, eux-mêmes composés de fibres juxtaposées et emmêlées.
C’est la complexité de cette structure, de ses vrilles qui lui confère sa solidité.
Yggdrasil est l’arbre de vie légendaire de la mythologie nordique. Au pied de cette arbre des mondes, les Nornes (Parques nordiques) tissent le fil de la vie : le Wyrd.
Un des cotés de la corde est mécanique l’autre est re-tressé à la main (Équilibre chronologique)

Description : Corde de chanvre, fil rouge de coton
Dimensions : 210/110cm
Exemplaires : Pièce unique

la relativité du mètre – Wyrd

un infini à deux étage, un pli et replis multi-dimensionnel selon une résolution d’observation.

Une ligne est un segment d’infini délimité entre deux points. Ici, la mesure est le mètre. Ce mètre est relatif car chaque corde et composée de torons de 1 mètre, mais la structure de la corde, fait que ce regroupement de « mètres » est plus court que les éléments le composant. Cette opération de mise en abîme est infinie et remplirait en théorie l’ensemble de l’espace. Nous avons ici deux infinis relatifs l’un à l’autre mais partant vers deux dimensions différentes.

Description : Corde de chanvre, fil rouge de coton
Dimensions : 130/60cm
Exemplaires : Pièce unique

« … »

Deux crânes face a face et des miroirs dans les orbites.
Volonté de ne pas
nommer la connexion des yeux entre deux êtres.

Description : Reproduction de crânes d’homme et de femme en plâtre, Miroirs
Dimensions : échel-1
Exemplaires : Pièce unique

« J’ai plongé mes yeux dans les siens : L’infini a pénétré l’infini.»
Balzac.

Equilibre chronologique

Un équilibre entre le « naturel » et le perfectionnement, l’homme et son parasite : la Technique.

Parti du simple archétype de la spirale que nous effectuons tous depuis notre plus jeune âge et depuis la nuit des temps, ce triptyque tente une représentation de l’évolution, d’une recherche de technique et d’un perfectionnement jusqu’à se remplacer soi-même par une machine.

Homme
Homme & Machine
Machine

Description : Feutre sur toiles
Dimensions : Triptique 3X 80/80


equilibre chronologique machine jerome pierre from Jerome PIERRE on Vimeo.

Tiré par les cheveux

Une sorte de constatation d’un parcours inconscient nous menant là où nous devons être.

Cette œuvre composée de deux autres œuvres est sans doute celle dont le coefficient artistique penche le plus vers l’instinct. Elle est sortie d’elle-même, et comprenait les prémices de pièces sur lesquelles le coefficient artistique pencherait vers le cogito : mon travail sur les cordes ou les nœuds.

« tu es déjà ce que tu seras plus tard ». Jodorowsky

Cheveux sur la soupe,
Soupe de cheveux, Toile soupe Campbell’s blanc sur blanc (Ready TO made) + Peigner une brosse

Description : Bocal en verre, Cheveux, Cordelette, Pinceau, Peigne en corne, Chêne
Dimensions : 80/35/25cm
Exemplaires : Pièce unique

Mise en boite ouvrant sur une infinité de possibilités de réalisation.

Rapport entre différents objets d’apparence très éloigné qui pourtant…

Ready to made

Cheveux sur la soupe,
Soupe de cheveux, Toile soupe Campbell’s blanc sur blanc (Ready TO made)
Description : Bocal en verre, Cheveux, papier, encre de chine, acrylique, fer
Dimensions : 25/ 15Ø
Exemplaires : Pièce unique
Mise en boite ouvrant sur une infinité de possibilités de réalisation.